11 août 1996

Moûtiers célébrait en cette année 1996, le Millénaire de l'an 996 qui avait vu Rodolphe III, dernier Roi de Bourgogne Transjurane, donner le "comitatus", c'est-à-dire le titre de comte de Tarentaise, à l'archevêque Amizon.

Quelques jours avant ce 11 août 1996, était né le Musée des Traditions Populaires qui, en se développant, est devenu le coeur du Centre culturel. Sous l'impulsion de la commune (René Ramaglia était maire et Claude Blanc adjoint à la Culture et au Patrimoine) et de l'Office de Tourisme que présidait Nadine Colin, l'idée d'un Centre culturel faisait son chemin avec de nombreuses étapes depuis 1972 qui avait marqué l'achat par la commune de l'ancien archevêché au diocèse de Tarentaise (sous le mandat communal de Jean Chat ; Maurice Adam étant adjoint et futur premier président de l'Office de Tourisme). 

L'abbé Marius Hudry (1915 - 1994) qui avait passé son existence à mieux connaître, et faire connaître l'histoire de la Tarentaise et des pays de Savoie, dont le dernier poste ecclésial fut, jusqu'à son décès, celui d'archiviste diocésain de Tarentaise, était décédé en juillet 1994. Il convenait donc de rendre hommage et de garder la mémoire de cet homme de convictions et de culture. Il fut donc décidé que le Centre Culturel serait baptisé "Centre Culturel Marius Hudry". La date du 11 août 1996 fut retenue pour cette inauguration.

 

Img026

Devant la cathédrale de Moûtiers, la sortie de la messe qui avait été présidée par Mgr Marcel Perrier alors évêque auxiliaire des diocéses savoyards (Chambéry, Maurienne et Tarentaise).

File0224 1

File0225 copie 1

Mgr Marcel Perrier et Jean-Paul Bergeri rendent hommage à la mémoire de l'abbé Marius Hudry

Img025 1

File0226

Img027 1

Auguste Picollet pour le Conseil général et Gilles Aubry-Marais, Adjoint, pour la commune, dévoilent la plaque devant une assistance nombreuse.

File0221

Mgr Perrier s'entretenant avec Nadine Colin, Présidente de l'Office de Tourisme, et Simone Guzzi.

File0209

File0210

File0211

File0212

File0214

File0215

Après l'inauguration, découverte du Salon royal et de l'exposition d'art religieux dans l'Appartement royal. De nombreuses pièces présentées au cours de cette exposition sont maintenant dans les collections du Musée des Traditions Populaires.

Img028 1

Une foule très nombreuse, non seulement Place Saint-Pierre mais aussi dans toute la partie haute de la Grande-Rue attend la reconstitution historique au soir du 11 août.

 

Img030 1

Img029 1

Cette journée avait donné le "la" de ce que devait être le Centre Culturel Marius Hudry : conservation et présentation du patrimoine et expositions artistiques avec une ouverture la plus large possible vers le grand public.

Quelques jalons dans l'histoire du Centre Culturel Marius Hudry :

- 1972 : la commune de Moûtiers achète au diocèse de Tarentaise l’archevêché (devenu un bien de l’État par la Loi de Séparation, il avait été cédé à la Commune en 1911 qui installe dans ce bâtiment la Mairie jusqu’en 1934. Cas très rare en France, il a été racheté à cette date par Mgr Termier pour y réinstaller l’évêché. Ses deux successeurs : Mgr Terrier et Mgr Jauffrès l’occuperont).
- 1974 : le conseil municipal crée un Office de Tourisme. Le bureau d’accueil est installé au rez-de-chaussée de l’archevêché.
- 1993 : Ouverture de l’Espace baroque de Tarentaise ; l’Office de Tourisme est installé dans des locaux plus vastes jouxtant cet espace patrimonial.
- 1996 : L’archevêché est dénommé « Centre culturel abbé Marius Hudry »
- 1998 : Le Musée des Traditions Populaires (créé en 1996) s’installe à la place de l’Espace baroque après la fermeture de celui-ci.
- 2012 : Le Musée des Traditions Populaires est totalement rénové (refonte muséographique et agrandissement )
- Décembre 2014 : l’Office de Tourisme quitte l’archevêché après une présence de 40 années. Création de la Galerie et du Patio portant l’espace pour les visites du rez-de-chaussée à environ 370 m². Le Centre culturel comprend également l'Appartement royal pouvant accueillir des expositions, en particulier le Salon de Peinture et de Sculpture chaque été.
- 18 Juin 2016 : inauguration de la "Chambre de l'archevêque" qui permettra de développer les expositions temporaires.

P1000574

Depuis le mois d'août 1996 et jusqu'au 10 août 2016, en 20 ans, le Musée des Traditions Populaires, coeur du Centre culturel a accueilli : 130 528 visiteurs.