Danièle et Hubert Fraticelli

Dhfraticelli

Affiche galerie 1

Durant le mois de mars 2020, la Galerie reçoit un couple d'artistes ayant chacun son style, ses manières de travailler sur des supports et en des gestes différents. Mais c'est un dialogue qui se crée entre les oeuvres de l'un et de l'autre qui fait l'intérêt de cette exposition.

Danièle Fraticelli fait souvent référence à deux passeurs qui l'ont conduit à ses création : Rémi Reignier, malheureusement trop tôt disparu, infatigable pédagogue tant auprès de ses classes du lycée de Moûtiers qu'en de multiples stages. Il y eut aussi Alain Bar, figure populaire de Conflans, qui est graveur et qui a souvent traité le monde du sport dans ses créations.

De quoi se fabriquer un couteau suisse puisque Danièle utilise aussi bien le pastel, l'aquarelle, les crayons, les fusains ou l’encre. Elle crée des monotypes - un procédé d’impression ne permettant qu'une épreuve, ou des lithographies avec des impressions à partir d’un tracé exécuté à l’encre ou au crayon sur une pierre calcaire.

Forte de ces techniques, Danièle Fraticelli nous emmène dans des mondes imaginés où l'on perd les repères habituels et où naissent les questions du spectateur.

Dsc01910 1

Rémi Reignier

Alain bar

Alain Bar

Dfraticellimixte

Quant à Hubert Fraticelli, il a en quelque sorte sublimé son métier : à force de faire des soudures utilitaires, dans la vraie vie, il s'est mis à souder et à coller du rêve. D'abord une volonté de collectionneur de vieux objets, mais sans but bien déterminé. Et viennent ensuite d'improbables rencontres ; comme l'a écrit Isidore Ducasse : " Beau comme la rencontre fortuite sur une table de dissection d'une machine à coudre et d'un parapluie". La création d'Hubert Fraticelli se situe bien dans cette veine surréaliste faisant que les objets inanimés acquièrent une âme née de cette volonté artistique entre humour et poésie.

Hfraticellisculpt2

Hfraticellisculpt3