09 août 1916

Les 08 et 09 août 1916 furent des journées difficiles pour le 30ème avec une cinquantaine d'hommes immobilisés : 10 morts et 36 blessés ; d'autres régiments voisins en comptabiliseront beaucoup plus.

08 09

L'Adjudant-chef Allaire, du 71ème, qui est ce jour-là dans le secteur de Thiaumont a laissé ce témoignage éloquent sur la dureté des combats et la bravoure des combattants : " On se bat de trou d'obus à trou d'obus. Les officiers comme les hommes font le coup de feu. L'adjudant Rault, près de son capitaine, défend avec une dizaine d'hommes un bout de tranchée à demi-comblée, contre un groupe d'ennemis qui, à 30 mètres de là, cherchent à s'en emparer. L'adjudant Rault se dépense sans compter. Il reste debout, insouciant du danger, les yeux fixés sur l'ennemi. Tout Allemand qui se montre est mis en joue et tué, mais à son tour Rault est frappé d'une balle qui lui trace un large et profond sillon sur le face droite du crâne.
Rault se tourne vers son capitaine et avec un rire : " Eh bien ! cette fois, çà y est, mon capitaine, j'ai mon compte ! Est-ce bien la peine que j'aille au poste de secours ?… Il vaut mieux rester mourir près de vous… "
Le capitaine refuse de garder près de lui le blessé. Alors Rault, après avec crié " Bonne chance " à ses camarades, court au poste de secours, mais l'effort qu'il a fourni l'a épuisé et il meurt en arrivant. "