23 avril 1916

Le Journal des Marches et des Opérations devient la chronique d'une défaite annoncée : une marche compliquée avec un timming trop court, compte-tenu de la nuit, compte-tenu des conditions climatiques et de l'inévitable boue, entraînant que les Bataillons ne sont pas au complet à l'heure H. L'artillerie a énormément de mal à régler son tir - il faut rappeler que l'artillerie se tient à l'arrière de l'infanterie - et des tirs trop courts barrent la route des fantassins quand ils ne tombent pas sur eux entraînant des morts français occasionnés par l'artillerie française. Une demi-heure après le début de l'attaque les jeux sont faits : la bataille est perdue et il ne reste qu'à fortifier les positions occupées.

Bilan de cette journée : 18 morts, 44 blessés et 3 disparus.

 

04 23 a04 23 b04 23 c