23 juillet au 04 août 1916

07 23 au 2507 25 b au 08 04

La guerre c'est monotone, à Verdun en particulier. Les deux artilleries envoient chaque jour un nombre considérable d'obus pour déstabiliser le front et les lignes arrières. Le seul but de l'infanterie c'est donc de tenir malgré tout. Même les faits d'armes comme l'embuscade réussie du 23 juillet à La Fiéveterie (N.E d'Eix) n'ont rien d'enthousiasmant avec un sous-officier fait prisonnier. Maigre butin serait-on tenté de dire.

La fieverterie