23 juin au 02 juillet 1916

Sur cette période, on comprend bien le "renversement" qui s'est opéré à Verdun : d'abord une part nouvelle et active de l'aviation, ensuite, et surtout, l'artillerie qui est maintenant au premier plan. Bien qu'il n'existe pas vraiment un décompte officiel, les chiffres habituellement donnés sont les suivants : 30 millions d'obus allemands et 23 millions d'obus français ont été tirés entre le 21 février et le 19 décembre 1916. Verdun va surtout être une véritable école pour l’artillerie française. L’aviation est utilisée pour régler les tirs de canons à la portée toujours plus longue. Les assauts sont mieux coordonnés : le système du barrage roulant qui accompagne la progression de l’infanterie est codifiée en 1916.

Conséquence : le rôle de l'Infanterie est beaucoup plus d'attendre en tenant la position. Ces quelques jours montrent bien également le système "Pétain" avec ces passages de relais entre le 30ème et le 416ème.

 

06 23 a 07 02

810999495

L'incessant ravitaillement des pièces d'artillerie