29 au 31 mars 1916

03 29 30 et 31

 

On a bien changé de guerre : 1914, c'était la guerre de l'Infanterie placée en avant avec des charges héroïques qui se terminent par des corps à corps à la baïonnette. 1916, c'est la guerre de l'artillerie. Il y a nécessairement de longs jours pendant lesquels les deux artilleries labourent le terrain ennemi. L'Infanterie est dans une position d'attente, ce qui ne signifie pas de tout repos, puisque les blessés viennent rythmer ces journées. Le but est de faire le plus de dégâts qu'il est possible pour gagner peu à peu sur les positions ennemies.