Le Groupe cathédral

088 001

Le groupe cathédral

Dans une ville, le groupe cathédral désigne l'ensemble comprenant la cathédrale et l'ensemble des bâtiments liés à l'évêque ou à ses chanoines (palais épiscopal, cloître, maisons canoniales...).  On peut également employer l’expression de « groupe épiscopal ».

La cathédrale de Moûtiers est très composite car elle a été remaniée à de multiples reprises (en particulier aux 11ème, 15ème, 17ème et 19ème siècles). L’organisation du groupe cathédral semble cependant avoir perduré au cours de ces transformations : la cathédrale au centre, l’archevêché (ou évêché selon les périodes) au sud (à droite de la cathédrale) et les cloîtres, ainsi que les maisons canoniales, au nord (à gauche).

Sur la photographie prise au début du 20ème siècle on distingue, au centre : le beffroi qui a subi quelques transformations depuis cette époque ; c’est le clocher communal dont la fonction est de donner l’heure grâce à trois pendules et aux deux cloches rythmant les heures. A droite du beffroi, le porche monumental est une reconstruction de 1864 d’un premier porche édifié en 1686 qui avait été mis à mal au moment de la Révolution. Ce porche ouvre sur le parvis qui ménage un espace entre le monde profane des places et rues et l’espace consacré de la cathédrale.  

La façade occidentale de la cathédrale est de style gothique. Elle a été édifiée par le maître-maçon genevois François Cirgat en 1461 grâce à un legs du cardinal Jean d’Arces qui fut archevêque-comte de Tarentaise (décédé en 1454).

A droite, l’archevêché a été, en grande partie, reconstruit au 17ème siècle. Côté sud, une plaque témoigne du début des travaux en 1610 sous l’archiépiscopat de Mgr Germonio (plaque visible depuis le Vieux-Pont). Une autre plaque, sur la façade ouest, face à vous, rappelle que les travaux furent achevés sous l’archiépiscopat de Mgr Milliet de Challes qui prit fin en 1703.

A gauche de la cathédrale on trouvait les cloîtres et les maisons canoniales dont il ne reste que quelques éléments sur cette photographie qui présente cependant l’intérêt de montrer le marché couvert qui, de la fin du 19ème siècle au milieu du 20ème siècle, a accueilli les marchands ambulants. En vous rendant sur cette place, devenue la Place du Marché, vous trouverez un autre lutrin près de l’ancienne porte des cloîtres.

Chrono

La complexité chronologique de la cathédrale

P 13 1

Les anciens cloîtres

Groupe cathedral 18eme siecle

Une cathédrale « orientée »

La cathédrale, comme beaucoup d’églises, est « orientée ». Cela signifie : tournée vers l’orient, c’est-à-dire vers l’est. Vous êtes donc devant la façade occidentale (à l’ouest) où se trouve l’entrée principale. Cette disposition avait un avantage pratique : les célébrations avaient surtout lieu le matin et l’on avait besoin de lire dans le chœur où se trouve l’autel, c’est-à-dire à l’est. A une époque où l’on ne disposait pas de l’éclairage électrique, il était bien de disposer de cet éclairage naturel. Mais il y a une autre raison, symbolique : pour un chrétien, entrer dans une église, c’est accomplir le mouvement baptismal qui va de la mort vers la vie. En entrant dans une église on marche donc, du côté où le soleil disparaît de notre vue (ouest = mort), vers le côté où le soleil nous apparaît (est = renaissance). 

Antoine 03 ss fond

Pour mieux connaître l'histoire de la cathédrale de Moûtiers et du diocèse de Tarentaise (cliquez sur la vignette).

 

Vignette 22

P1170955

Inauguration du lutrin le 27 juin 2016

2016 06 29