Bénédicte BRESSON

Née à Versailles en 1948, je suis mariée et j'ai 4 enfants et 3 petits-enfants. Je suis Maître ès Sciences en  biologie de l'Université de Paris.

Lors d'un séjour de 9 mois en Tunisie en 1970, tout juste mariée, j'ai découvert combien la laine est un matériau riche avec sa texture unique, ses couleurs et même son odeur. C'est à l'issue de ce séjour là-bas que j'ai réalisé mes premières tapisseries.

J'ai appris le tissage à Québec (Canada) où j'ai vécu en 1977-78. Je m'y suis aussi initiée à la teinture végétale avec Jean Dufour, maître-teinturier à la Manufacture Nationale des Gobelins à Paris, venu y donner un stage.

Dans les années qui ont suivi, j'ai enseigné le tissage. Puis, en 1984-85, j'ai travaillé dans l'atelier de Jacques Brachet, maître lissier. Jacques Brachet m'a poussé à me libérer de la technique de la tapisserie et à développer ma propre "écriture". J'aime le rythme lent de la tapisserie car il me permet de gagner en intériorité. En effet, quand les mains sont occupées, l'esprit est libre de suivre son propre chemin.

J'ai commencé à apprendre la peinture aux Beaux-Arts à Canberra lors de mon premier séjour en Australie en 1991-92. J'ai alors choisi de travailler avec les encres colorées, aux pigments si fins que le travail est tout à la fois précis et rapide. 

C'est aussi en Australie que j'ai commencé à développer deux nouvelles techniques : les tapisseries végétales  (les éléments végétaux sont tissés sur une chaîne en lin) et les tableaux de terre (les pigments sont des sables naturels et le liant une résine époxy). Ces deux techniques me paraissent très riches pour mes études de paysage car l'incorporation d'éléments naturels dans une oeuvre ajoute une sorte de réalité à la dimension spirituelle de tout travail artistique.

Benedicte atelier 400px